Bilan 2011 : Livres, BD et musique

Publié le par Fanny

bonne_annee_2011.jpg

 

    La fin de l’année approchant, j’ai eu envie de faire un petit bilan de 2011, en mettant l’accent sur mes découvertes et les coups de cœur que j’ai pu avoir cette année dans mes différents domaines de prédilection. Je précise que ce sont des choses que j’ai découvertes cette année, mais qui ne sont pas forcément estampillées 2011.

 

Je pense que je  ferai 3 articles au total : celui-là, le deuxième sur les films et séries, le troisième sur les jeux en général. Tout en me réservant la possibilité de les éditer si je découvre quelque chose dans les quelques jours restants bien sûr !

 

Livres

 

J’ai depuis 2010, pour différentes raisons, un rythme de lecture inférieur à celui que j’ai pu avoir les années précédentes. Je dois plus tourner aux alentours de 100 bouquins l’an alors que j’étais proche des 200. Mais cela ne m’a pas empêchée de dégager quelques coups de cœur cette année :

 

contreventLe livre qui m’aura le plus marquée, j’en ai déjà parlé, est incontestablement  La Horde du Contrevent, d’Alain Damasio. Parce qu’après les débuts un peu difficiles, l’embarquement aura été total, parce que j’ai ressenti cette sensation de manque quand j’ai refermé le livre et qu’il a fallu quitter les personnages. J’aborde toujours avec appréhension les livres encensés par tous (j’avais ainsi été assez déçue par L’Ombre du vent, de Carlos Ruiz Zafon, que j’ai trouvé assez ennuyeux et sans grand intérêt), mais pour La Horde, je me suis rangée aux avis dithyrambiques que l’on peut lire un peu partout !

 

dance-with-dragons.jpgCette année, j’ai aussi lu quelque chose que j’attendais depuis bien longtemps : A Dance with dragons, (Le Trône de fer tome 5), de GRR Martin. Le Trône de fer est l’une de mes deux séries de fantasy en cours préférées (avec Les Salauds gentilshommes de Scott Lynch), et ce fut un plaisir de pouvoir enfin retourner sur Westeros (et pas mal dans les Cités libres aussi). Ce n’est pas forcément le meilleur tome de la série (le 3, soit les tomes 6 à 9 français, reste encore inégalé), mais pas mal de situations commencent à évoluer, certains rapprochements à se faire, et l’attente du tome 6 va à nouveau être interminable…

Je l’ai lu en Anglais, et ma foi, ça passe tout seul !

 

ronds-dans-l-eau.jpgEnfin, pour mon coup de cœur polar/thriller de l’année, je retiens Les Ronds dans l’eau, d’Hervé Commère. Ma lecture commence à dater un peu (mois de mars) mais voici ce que j’en avais dit à l’époque sur Polars pourpres :

« Deux histoires en parallèle qui semblent n'avoir rien en commun, deux personnages bien différents, dans le caractère mais aussi dans l'époque, dont on suit l'évolution au cours du récit, un tournant où tout change et s'accélère pour eux, une révélation finale et deux dernières pages que j'ai trouvées très jolies...
Très belle découverte pour moi ! »

J’espère que le premier livre de l’auteur sera réédité !

 

BD

 

grand-siecle.jpgLe Grand siècle, de Simon Andriveau : Mélange d’aventures, de capes et d’épée et d’humour pour cette BD prenant place au XVIIè siècle. Les tomes sont centrés sur le personnage dont ils portent le nom. J’ai lu les deux premiers, dont l’ambiance change du tout au tout d’un tome à l’autre, vraiment très sympa !

 

 

 

51LF04Jjz3L._SS400_.jpgSecrets : l’Ecorché, de Florent Germaine, Franck Giroud et Ruben Pellejero : Un dytique, dans une ambiance post-communarde, sur un enfant victime d’une malformation sur le bas du visage, et dont l’histoire semble cacher un lourd secret…

J’ai beaucoup aimé l’histoire, si toute la série Secrets est du même acabit, cela promet encore de belles découvertes.

 

 

walking-dead.jpgWalking dead, de Robert Kirkman, Tony Moore et Charlie Adlard : J’ai lu cette année le troisième tome de ce célèbre récit de zombies (oui je suis très en retard), pour le moment, la série conserve toute son intensité dramatique et son ambiance étouffante. Impossible de m’arrêter de tourner les pages lorsque je commence un tome.

 

 

 

l-ostie-d-chat.jpgL’Ostie d’chat, de Zviane et Iris : Je lis beaucoup de blogs BD, et c’est comme ça que j’ai découvert cette chronique de la vie quotidienne, des amours et des amitiés de deux jeunes québécois et du chat qu’ils se retrouvent à garder à tour de rôle. Je me suis enfilée toutes les archives en une après-midi… Le premier tome vient d’ailleurs de sortir chez Delcourt, je vais peut-être investir.

 

 

 

 

Musique

 

2 révélations musicales pour moi cette année :

 

Woodkid, qui m’a littéralement transportée avec la chanson Iron (découverte grâce à la bande annonce d’Assassin’s creed revelations) : j’adore sa voix, je trouve la chanson poignante, elle dégage vraiment quelque chose.

 

 


 

 

 

Dead man’s bones, le groupe de Ryan Gosling et Zach Shields. Difficile aujourd’hui de passer à côté de Ryan Gosling l’acteur, mais Ryan Gosling le musicien vaut aussi largement le détour : un mélange de rock-folk et de chorales d’enfants, une ambiance un peu à la Tim Burton, des mélodies envoûtantes…

Ce jeune homme peut décidemment avoir de quoi énerver (ou se pâmer, c’est selon.)

 

 


 

 

Commenter cet article