Jeu vidéo : Uncharted - Drake's fortune

Publié le par Fanny

Le nouvel Indy.

 

uncharted.jpgPrésentation sur Gamekult : C'est un fait, la thématique de la chasse au trésor n'aura jamais vraiment été ménagée par les écrivains et scénaristes en mal d'inspiration, pour justifier des productions axées sur l'exploration épique et l'aventure. Réputé pour ses univers délurés créés de toutes pièces, Naughty dog décide donc avec cette nouvelle licence de revenir vers l'imaginaire occidental, en repompant sans complexes la nébuleuse de clichés popularisés, puis éculés, par la trilogie Indiana Jones et ses clones. Il y a la forêt vierge, le trésor maudit, la cité interdite, les mercenaires assoiffés de sang et un héros malicieux : Nathan Drake. Uncharted : Drake's Fortune introduit donc ce bellâtre aux yeux bleus plutôt grande gueule, au premier plan de sa nouvelle licence. En un mot comme en cent, notre homme s'est mis en tête de retrouver la dépouille de son ancêtre Francis et du trésor qu'il convoitait, une idée qu'il partage avec de nombreux pirates prêts à lui faire la peau pour mettre la main sur le butin.

 

Dans Uncharted premier du nom, on fait donc connaissance avec le (très charmant) héros de la série, Nathan Drake, qui se dit héritier de Sir Francis Drake, le fameux explorateur du XVIè siècle. Le scénario se lance quand, ouvrant le supposé cercueil de son ancêtre repêché en plein milieu de l’océan, Nathan y trouve en fait de corps le carnet de notes du corsaire, carnet qui le lancera sur la piste de l’El Dorado, en compagnie de Sullivan, son fidèle acolyte, et d’Elena, jeune reporter ne manquant pas de cran…

 

Uncharted est donc un jeu d’action/aventure, sorti fin 2007, exclusivité de la PS3, lançant le joueur en plein environnement exotique dans la jungle sud-américaine, à la recherche de ce fameux trésor perdu, au milieu de ruines plus ou moins anciennes.

A partir de là, s’alternent des phases de plate-forme, où Drake escalade à mains nues des murs ou des falaises, s’accrochant à la moindre pierre parfois branlante, ou se balançant de liane en liane, des phases d’énigmes (bon, il doit y en avoir 3, et elles ne sont pas d’un niveau très poussé…) et des phases de « gunfight » où notre héros affronte nombre de pirates en ayant aussi après ce fameux trésor, s’aidant alors des armes ramassées dans les camps des mercenaires ou récupérées sur le corps des ennemis déjà abattus. Il peut aussi combattre au corps à corps, à condition que les adversaires soient isolés, faute de quoi il se fera allègrement tirer dessus…

En cas de blessures pas de panique : il suffit de se cacher quelques instants derrière l’un des nombreux éléments du décor pouvant servir de couverture, et Nathan reviendra frais comme un gardon… Attention néanmoins aux grenades que pourraient lancer les ennemis pour tenter de nous déloger !

 

Sur le chemin, le joueur a aussi l’occasion de ramasser des trésors disséminés dans tout le paysage et repérables grâce à un éclat clignotant (qui n’est donc pas, contrairement à ce que j’ai cru de prime abord, le reflet de l’arme d’un ennemi…). Pour peu que vous soyez un peu collectionneur, il s’agit donc de bien fouiller partout !

 

Je me suis vraiment éclatée sur ce jeu, je crois que j’accroche complètement au style action/aventure, et cette alternance exploration/combat me convient bien. Je ne suis pas forcément la joueuse la plus douée qui soit, je mets notamment un certain temps à bien ajuster mes tirs dans les phases de combat, mais le système de couverture me permet de pouvoir être la plus précise possible et de repérer mes cibles sans trop risquer de me faire tuer (bon ça m’est arrivé bien souvent tout de même). De plus, étant quelqu’un de particulièrement tenace, je me suis accrochée et ai pu finir le jeu une première fois en mode normal, une deuxième en mode difficile malgré mes nombreux décès… (Je tenterai même peut-être le mode extrême d’ici quelques temps !)

J’ai également beaucoup aimé cette ambiance chasse au trésor, et le charme et les petites réflexions de Nathan ne sont pas non plus dénués d’intérêt…

 

Le jeu n’est bien sûr pas exempt de défauts : l’exploration se cantonne à une progression le long d’un couloir, le jeu nous indiquant même vers où se diriger si l’on reste sur place trop longtemps… Les énigmes sont relativement simplistes et les phases d’action parfois un peu répétitives (les passages en jet ski étaient un poil longs à mon goût par exemple) et d’un niveau inégal.

 

Néanmoins, je sens que la série va être pour moi un nouveau coup de cœur vidéoludique, d’ailleurs je vais commencer le 2 ce soir et je compte bien précommander le 3, qui sort en novembre !

 

Enfin, petit mot sur la musique que j’ai bien aimée, notamment celle qui se joue au chargement de la partie en cours et qui me met immédiatement dans l’ambiance, jugez plutôt :


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nelly 29/09/2011 21:09


Tu m'as bousillé le moral...tu l'as fini en difficile.


Fanny 29/09/2011 21:33



Désolée :$ Mais avec de la persévérance, je suis sûre que toi aussi tu pourrais le faire, j'ai déjà prévu de faire tourner le jeu à Karine et à Olivier, mais si tu as envie d'y retourner je te le
prêterai après sans soucis ;)