Les Revenants de Whitechapel, de George Mann

Publié le par Fanny

Les automates rêvent-ils de moutons mécaniques ?

 

newbury_hobbes_1.jpgPrésentation éditeur : Bienvenue dans un Londres victorien, étrange et dangereux. Chaque jour, de nouvelles découvertes technologiques viennent améliorer la vie des Londoniens: des dirigeables sillonnent le ciel alors que des automates sont à leur service. Mais sous le vernis du progrès se cachent de sombres événements.

Sir Maurice Newbury et sa charmante assistante Miss Veronica Hobbes doivent enquêter sur le crash d’un dirigeable et la disparition de son pilote automate, tout en investiguant sur les apparitions mystérieuses d’un policier fantôme à Whitechapel...

 

Sir Maurice Newbery est anthropologue au British Museum. Mais loin de se contenter d’inventorier les collections, il est également investigateur de la Couronne, envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur des mystères qui pourraient mettre à mal l’Empire britannique. Pour ce faire, il travaille souvent de concert avec son ami, le détective Sir Charles Bainbridge, de Scotland Yard.

Mais la nouvelle assistante de Newbery, Veronica Hobbes, compte elle aussi mettre son grain de sel dans ces enquêtes…

 

Après Fog, voici encore une série (de romans cette fois) se déroulant dans le Londres victorien, flirtant avec le fantastique et introduisant un trio de personnages assez similaire : le héros, intéressé par l’occulte, la jeune femme charmante et indépendante et le policier de Scotland Yard.

Ici par contre on se détache un peu plus de la réalité pour plonger dans un univers plus steampunk : dirigeables pilotés par des automates, épidémie semblant zombifier la population, savants fous…

 

Le mélange donne un univers assez sympathique, bien retranscrit par la superbe couverture. L’intrigue en elle-même, qui m’a souvent fait penser aux Confessions d’un automate mangeur d’opium, de Fabrice Colin et Mathieu Gaborit, ne développe pas forcément des idées d’une originalité extrême mais reste néanmoins efficace.

 

Même si l’on apprend vite que les personnages principaux ont leur jardin secret, ils ne sont pas encore des plus développés dans ce premier tome, c’est un peu dommage, mais gageons que l’on aura l’occasion d’en apprendre plus sur leurs forces et leurs faiblesses dans la suite de la série…

Après tout ce roman est un tome d’installation du contexte et des personnages, ce qui peut pardonner les quelques défauts.

 

En bref, un livre qui ne révolutionnera pas le steampunk mais qui se lit avec plaisir, d’autant que le style est assez simple (du moins pour la traduction). Mais maintenant j’attends la suite au tournant…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Auryn 31/08/2011 20:50


Je l'avais repéré il y a quelque temps celui-là. Je vais peut-être me laisser tenter.


Fanny 31/08/2011 21:03



En espérant qu'il te plaise alors, j'attendrai ton avis ;)