Trilogie Hunger games, de Suzanne Collins

Publié le par Fanny

Que demande le peuple ?

- Du pain et des jeux...

 

 

HG-totale.jpg

Présentation éditeur : Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre télé-réalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite soeur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

 

Voici, pour cette première chronique, ce qui est à mon avis la série jeunesse la plus mature qu'il m'ait été donné de lire jusqu'à présent. Suzanne Collins n'hésite pas à malmener ses personnages, à les tuer, à les torturer parfois, et c'est tant mieux, le contexte imposant cette violence constante, où les bons sentiments, bien que parfois présents tout de même, n'aident que rarement à la survie.

 

Imaginez un futur à la limite du post-apocalyptique, où les hommes se sont réorganisés en un système de castes poussé à l'extrême, la population étant répartie au sein de districts ayant chacun une fonction précise, sous l'égide d'un pouvoir central particulièrement puissant et totalitaire.

 

L'héroïne et narratrice, Katniss Everdeen, vit au sein du district 12, un district particulièrement miséreux dont la fonction principale est le minage du charbon. Cette jeune femme débrouillarde au caractère fort va se retrouver malgré elle candidate à l'émission de télé-réalité annuelle qui fait fureur : les Hunger games.

 

Le principe est simple : une arène géante plein de pièges et de mauvaises surprises (bien entendu, la configuration du terrain change chaque année, sinon ce n'est pas drôle...), 24 candidats, 2 par district, starifiés avant le début du "jeu", des possibilités de sponsors qui vous feront parvenir des petits coups de pouce lors de la partie si vous devenez suffisamment populaire, et une règle : il ne peut en rester qu'un.

Le gagnant, celui qui sera venu à bout de tous ses adversaires (y compris celui issu du même district que lui) et des chausses-trappes de l'arène, recevra un prix lui permettant de se mettre lui et ses proches à l'abri du besoin.

Sauf que Katniss, elle, entend bien changer les règles...

 

Je n'en dirai pas plus sur l'histoire, encore moins sur les deux tomes suivants, afin de ne pas gâcher le suspense, mais c'est une trilogie qui se dévore.

On suit Katniss, parfois énervante, parfois émouvante (lorsqu'elle parle de son père, ou avec Rue), parfois à la limite de la super héroïne (ce qui est parfois un peu dommage d'ailleurs), toujours entière, dans son parcours au sein des Hunger games, on se retrouve ainsi tels les téléspectateurs de l'émission, focalisés sur elle et sa lutte pour la survie, la sienne, et si possible, celle de son camarade Peeta...

Et, effet pervers de la lecture, on se retrouve nous aussi spectateur de ces jeux pourtant ignobles, à tourner avidement chaque page pour savoir comment les choses vont tourner et ce que Katniss va avoir à affronter...

 

Une série qui va marquer durablement mon esprit je pense, qui se lit très facilement (on reste dans une série à destination des ados) au ton sans concession et à l'univers sombre, que j'incite vivement à découvrir.

 

L'adaptation cinéma, au casting très alléchant (Jennifer Lawrence, Woody Harrelson, Donald Sutherland, etc.) est d'ailleurs prévue pour 2011, puisse-t-elle être réussie !

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Markirya 26/08/2011 10:56


J'aurais pu adorer, mais dommage: le scénario est éculé. Au japon, un film un peu gore sur ce thème exact (jeu télé avec des jeunes qui doivent s'entretuer en direct), et avant la publication de
Hunger Games,"La Traque" et "Game Over" de Jean Luc Luciani. Dommage.


Fanny 26/08/2011 22:30


Il est vrai que pour ma part je n'avais encore jamais rien lu ou vu sur ce thème, pas même Battle Royale, qui est pourtant assez connu, donc je n'ai pas eu cet aspect "rabâché" ça joue sans doute
;)


Christophe 13/08/2011 09:28


Casting peut-être alléchant, mais qui est présenti comme réalisateur ? Car c'est bien lui qui donne l'orientation artistique d'un film, pas les acteurs :)


Fanny 13/08/2011 11:58



Gary Ross, scénariste de Big et de Pleasantville et réalisateur de ce dernier, personnellement j'ai beaucoup aimé ces deux films ! :)



Nelly 11/08/2011 22:50


Et voilà, premier article et j'ai déjà envie de lire les bouquins :/Il faut dire tu les vends bien. Je me dis aussi que tu dois certainement commencer par les meilleures choses que tu dévores en ce
moment !


Fanny 12/08/2011 02:58



J'ai commencé par cette série car le tome 3 est mon dernier livre fini à ce jour (le tome 5 du Trône de fer VO me prenant un peu de temps), mais comme en plus il s'agit d'un coup de coeur cela
tombait plutôt bien !


On m'avait prêté le premier tome mais si tu te laisses tenter, les 2 et 3 sont chez moi ;)