Les Anonymes, de RJ Ellory

Publié le par Fanny

Secrets d'Etat.

 

anonymes.jpgPrésentation éditeur : Washington. Quatre meurtres. Quatre modes opératoires identiques. Tout laisse à penser qu’un serial killer est à l’œuvre. Enquête presque classique pour l’inspecteur Miller. Jusqu’au moment où il découvre qu’une des victimes vivait sous une fausse identité, fabriquée de toutes pièces. Qui était-elle réellement ? Ce qui semblait être une banale enquête de police prend alors une ampleur toute différente, et va conduire Miller jusqu’aux secrets les mieux gardés du gouvernement américain.

Une fois encore, R. J. Ellory pousse à nouveau le thriller dans ses retranchements et lui donne une nouvelle dimension, loin de tous les stéréotypes du genre. Entre Robert Littell et James Ellroy, sur un arrière-plan historique qu’il serait criminel de divulguer ici, il mène une intrigue magistrale, jusqu’au cœur du système politique américain. Alliant un sens de la polémique à une tension digne des polars les plus captivants, l’auteur, servi par une écriture remarquable, invente le thriller du siècle nouveau.


Robert Miller, inspecteur de police à Washington, vit par et pour son métier. Contrairement à son coéquipier Al Roth notamment, il n’a ni femme ni enfants à retrouver le soir. Dès le début du livre, on apprend qu’il a été mêlé à une histoire un peu trouble et assez scandaleuse, dont on ne sait pas grand-chose au début, et que son nom a fait les beaux jours de la presse.


Enquêter sur une série de meurtres commis par un individu  surnommé « le tueur au ruban » lui permettrait de faire un peu oublier cette histoire. Mais très vite, il va se rendre compte qu’il ne fait pas face à une affaire « classique » de serial killer, que de nombreuses irrégularités existent dans les papiers officiels des victime, qu’il fait face à une histoire qui pourrait bien dépasser ses compétences…

Parallèlement, en fin de chapitre, un homme, qui semble bien connaître la dernière victime en date, raconte sa vie et son parcours « professionnel »…

 

RJ Ellory a, à mon humble avis, un véritable don pour l’écriture. Troisième roman que je lis de lui, et une nouvelle fois, je me fais complètement embarquer. Après le magnifique Seul le silence, après Vendetta, qui a réussi à me faire intéresser à un récit de mafia, voici les Anonymes.


Une nouvelle fois, j’ai été captivée par un récit dont le genre à la base n’est pas forcément ma tasse de thé : il est en effet question ici d’espionnage, de complots des agences gouvernementales américaines, mâtiné d’un petit aspect géopolitique. Je ne révèle pas grand-chose car c’est déjà largement sous-entendu dans la quatrième de couverture, mais aussi dès les premiers chapitres.


Ce n’est pas forcément des rebondissements à chaque page qui nous tiennent en haleine (encore que, on est parfois surpris), mais la profondeur des personnages, les questions en suspens qui se résolvent petit à petit, la qualité de l’intrigue générale…


Je resterai assez brève sur ce livre par peur d’en dévoiler trop, mais mon avis est simple : RJ Ellory est l’un des auteurs de polars les plus talentueux à l’heure actuelle, et je ne saurai trop conseiller de se précipiter sur ses romans !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Wal 11/11/2011 14:13


j'ai sûrement ça en rayon !!!!


Wal 11/11/2011 12:43


en ce jour aussi mystique du 11-11-11 (mince, je suis plus dans le bon espace temps avec l'heure !)
ça peut être une bonne idée !


Fanny 11/11/2011 14:07



Et là tu tombes sur un livre qui parle de conspirations/d'apocalypse ^^



Wal 11/11/2011 10:04


Rhâââ zut alors ! moi qui ne sait plus quoi sélectionner dans ma monumentale PAL, je rôde sur les blogs des copines pour pêcher une idée et en fait je me fait embrouiller !!!

Du coup je sais plus..... snif !

Merci quand même pour l'avis ;)

à plus

Wal


Fanny 11/11/2011 12:41



haha désolée :)


Au pire remet-en au hasard, ça peut marcher ^^